15 000 cm² de peau

10 acteurs-créateurs - 10 corps au travail

La Compagnie 15 000 cm² de peau est née en 2018 de la rencontre de dix comédiens et comédiennes, formé·es au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (CNSAD) Paris, au Théâtre National de Strasbourg (TNS) et au Laboratoire de Formation au Théâtre Physique (LFTP) à Montreuil. C’est en 2020 que la compagnie décide d’implanter son siège social en Pays de la Loire à Ancenis en partant d’une envie de créer un festival de théâtre en espace extérieur naturel. La compagnie crée la 1ère édition du Festival Transhumance, au Parc des Sculptures monumentales de Mouzeil (Pays de la Loire). Cette expérimentation a révélé l’envie de s’implanter plus solidement sur un territoire et a permis de tisser un lien avec le public et les acteurs locaux culturels et associatifs de la région. En 2021 a eu lieu la deuxième édition du festival, avec trois créations (L’île de la raison ou les petits hommes de Marivaux, Héritiers [adaptation du mythe d’Œdipe] et Ce que vit le rhinocéros lorsqu’il regarda de l’autre côté de la clôture de Jens Raschke). La 3ème édition aura lieu le week end du 20 août 2022.

Depuis les résidences de la compagnie ont lieu principalement dans la région Pays de la Loire (Préambule de Ligné, Théâtre de Teillé, Les Fabriques de Nantes, Le théâtre de Champ de Bataille à Angers). Le théâtre du Quartier Libre (scène conventionnée du Pays d’Ancenis fait partie des premiers soutiens de la compagnie puisqu’en 2020 la création PAIX 2441 a été programmé dans le cadre du festival Couleurs Parasols. Le spectacle Le Moche de Mayenburg sera programmé au Quartier Libre en janvier 2023.

Plusieurs créations ont vu jour depuis 2018 : Léonce et Léna de Georg Büchner (prix d’interprétation au festival À Contre Sens, 2018), PAIX 2441 d’après La Paix d’Aristophane mis en scène par Ivan Márquez (Scène conventionnée Quartier Libre à Ancenis), Le Moche de Marius von Mayenburg, mis en scène par Camille Jouannest (Avignon off, 2019 {coup de cœur de la presse Avignon-Vaucluse} – Théâtre de Belleville, 2021), Spasmes et tortillements d’après Hanokh Levin mis en scène par Camille Jouannest (Théâtre des Déchargeurs-Paris, 2022) et Vanité mis en scène par Vincent Breton (Théâtre de la Flèche-Paris, 2018).

Et l’on murmure souvent, avec Novarina : 


« Le cœur de tout ça, il est dans le fond du ventre, dans les muscles du ventre. Ce sont les mêmes muscles du ventre qui, pressant boyaux ou poumons, nous servent à déféquer ou à accentuer la parole. Faut pas faire les intelligents, mais mettre les ventres, les dents, les mâchoires au travail. » 

S’abonner à notre Newsletter

Suivez-nous

©Compagnie 15 000 cm² de peau 
Conception du site : Gala Moreau